«Notre approche est celle de la responsabilité morale»

INTERVIEW EXCLUSIVE – Le président du Crédit mutuel souhaite donner un coupe de pouce aux assurés artisans, commerçants et professionnels pour relancer leur activité après le confinement.

Nicolas Théry, le président du Crédit mutuel Alliance fédérale (ex-CM11-CIC) et de la Confédération du groupe bancaire mutualiste, explique les raisons pour lesquelles les assurances du Crédit mutuel et du CIC verseront une prime aux assurés pour compenser leurs pertes d’exploitation, baptisée «prime de relance mutualiste».

LE FIGARO. – Pour quelles raisons indemnisez-vous vos clients, alors que leur assurance perte d’exploitation ne couvre pas les pandémies?

Nicolas THÉRY. – Le traitement de la crise s’effectue par étapes. Nous avons d’abord répondu à l’urgence absolue de la crise sanitaire en mettant en place une nouvelle organisation interne, avec jusqu’à 40.000 salariés en télétravail tout en maintenant 95 % de nos agences ouvertes. Puis, face au choc de la crise de l’offre et de la demande, nous avons reporté dès le 20 mars 300.000 échéances de prêts de nos clients professionnels, sans frais.

À présent, nous souhaitons soutenir nos assurés artisans, commerçants, professionnels pour qu’ils

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 82% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Plus de nouvelles

Articles associés