Le spécialiste des casinos Partouche retrouve des couleurs

Après avoir été fortement pénalisé par la fermeture de la quasi-totalité de ses casinos les six premiers mois de son exercice décalé, le groupe Partouche relève la tête.

Pour son troisième trimestre (de mai à juillet) le groupe a engrangé un chiffre d’affaires de 114,2 millions , en hausse de 8,9% par rapport à la même période de 2019, avant la pandémie. Le produit brut des jeux (PBJ), indicateur clé du secteur, qui mesure la différence entre les mises des joueurs et leurs gains, s’établit à 151,5 millions d’euros en hausse de 38,8% par rapport à un an plus tôt, mais toujours en baisse de 8% par rapport à 2019.

«La dynamique de croissance du PBJ a cependant été pénalisée (…) par les couvre-feux puis par l’instauration du passe sanitaire à partir du 21 juillet», estime la société. Avant l’instauration du pass sanitaire, «il y avait un vrai retour de la clientèle», ajoute Fabrice Paire, président du directoire du groupe comparant le pass à «une véritable barrière à l’entrée» des casinos.

La fréquentation, qui progressait de 9,8% depuis le 1er juillet, a reculé de 27,4% sur les onze derniers jours du mois, selon le groupe Partouche qui précise que «cet effet

Cet article est réservé aux abonnés Figaro Bourse. Il vous reste 43% à découvrir.

Bourse et placements

Le meilleur du conseil boursier : 1€ seulement

annulable à tout moment

Déjà abonné au Figaro Bourse ?
Connectez-vous

Plus de nouvelles

Articles associés