Les États-Unis s’interrogent quant à la troisième dose de vaccin pour tous

Alors que la Maison-Blanche se préparait à proposer une nouvelle injection contre le Covid-19 à la plupart des adultes aux États-Unis, cette politique est mise en doute par des études contradictoires sur les bénéfices de la troisième dose.

“Il y a près d’un mois, le président Biden annonçait un plan pour proposer une piqûre de rappel à la plupart des adultes aux États-Unis, huit mois après leur deuxième dose. Pourtant, une semaine avant le lancement de ce plan, ses contours sont incertains, et des voix dissonantes se font entendre”, rapporte The New York Times.

D’après le journal, les autorités fédérales états-uniennes pourraient finalement décider de réserver la troisième dose de vaccin anti-Covid-19 aux plus âgés et aux personnes à risque.

Des études contradictoires ont été publiées cette semaine. L’une, parue le 15 septembre dans The New England Journal of Medicine, “semble aller dans le sens de la Maison-Blanche et de ses principaux conseillers sur la santé : elle affirme que ceux qui ont reçu une troisième dose de vaccin Pfizer en Israël ont eu bien moins de chances de développer une forme grave du Covid que ceux qui avaient reçu deux injections”.

Les réserves des experts

Toutefois, dans un examen des différentes études disponibles également publié mercredi, l’Agence fédérale de l’alimentation et du médicament (Food and Drug Administration, FDA) “a émis des réserves” quant aux bénéfices de la troisième dose, poursuit The New York Times.

De plus, “un article publié cette semaine dans The Lancet, signé notamment par deux des principaux spécialistes des vaccins à la FDA, affirme qu’il n’y a pas de preuves crédibles d’une baisse importante de l’efficacité des vaccins contre les formes graves avec le temps”.

D’après The New York Times, la décision finale du gouvernement de Joe Biden pourrait dépendre de deux comités d’experts, à la FDA et au Centre pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC, principale autorité fédérale en matière de santé) qui se réunissent respectivement vendredi et la semaine prochaine.

Source

Avec 1 600 journalistes, 35 bureaux à l’étranger, 130 prix Pulitzer et quelque 5 millions d’abonnés au total, The New York Times est de loin le premier quotidien du pays, dans lequel on peut lire “all the news that’s fit to print”

[…]

Lire la suite

Plus de nouvelles

Articles associés