le numéro un mondial du luxe poursuit ses emplettes dans le secteur

Fidèle à son rôle de consolidateur, le groupe de Bernard Arnault alterne acquisitions structurantes et rachats de petites structures.

LVMH a annoncé le rachat de l’Officine Universelle Buly 1803 (Buly), une société spécialisée dans la parfumerie et les cosmétiques.

Cette marque parisienne, inspirée du parfumeur Vincent Bully, avait été relancée en 2014 et était accompagnée depuis 4 ans par le groupe à travers son fonds d’investissement LVMH Luxury Ventures, qui cible des sociétés réalisant des chiffres d’affaires entre 3 et 30 millions d’euros.

Elle rejoint donc les 75 maisons déjà intégrées au sein du leader du secteur et vient renforcer sa branche Parfums & Cosmétiques, qui représente, sur un exercice normatif comme en 2019, 13% des ventes et 6% du résultat opérationnel.

Une stratégie de croissance externe ciblée dynamique

Aucun détail financier n’est donné sur la transaction, mais la croissance attendue de la marque Buly devrait être soutenue.

Pour le moment, Buly exploite 28 magasins dans les principales villes du monde (notamment Paris, Tokyo et Séoul) et 23 magasins supplémentaires devraient ouvrir d’ici la fin de l’année.

Une opération qui vient s’ajouter à l’acquisition

Cet article est réservé aux abonnés Figaro Bourse. Il vous reste 59% à découvrir.

Bourse et placements

Le meilleur du conseil boursier : 1€ seulement

annulable à tout moment

Déjà abonné au Figaro Bourse ?
Connectez-vous

Plus de nouvelles

Articles associés