le titre profite de la renonciation à Equans, et maintenant?

Spie ne fait plus partie des candidats au rachat d’Equans, qui aurait été difficile à digérer: en Bourse, son action s’offre un rebond. Un mouvement haussier qui n’est probablement pas terminé.

Spie jette l’éponge et en Bourse, son action respire. Le 6 septembre, le spécialiste du génie «multi-technique» avait déposé une offre non engageante de rachat d’Equans, une filiale concurrente qu’Engie avait mis en vente.

Finalement, le groupe dirigé par Gauthier Louette a changé d’avis. «Les informations rendues disponibles dans le cadre (du) processus de due diligence (les vérifications préalables à une telle opération, notamment comptables, NDLR) ne sont pas suffisantes pour permettre (à Spie) de formuler, dans le délai imparti, une offre ferme conforme à ses exigences et objectifs», a indiqué le groupe hier soir.

De toute façon, Equans aurait été un très gros morceau: selon la presse, il serait valorisé entre 5 et 6 milliards d’euros, soit près du double de la capitalisation actuelle de Spie.

«La candidature de Spie semblait la plus complexe (augmentation de capital, vente d’une partie du business) et donc la plus difficile pour convaincre le vendeur. Cette annonce (permet) de retirer

Cet article est réservé aux abonnés Figaro Bourse. Il vous reste 70% à découvrir.

Bourse et placements

Le meilleur du conseil boursier : 1€ seulement

annulable à tout moment

Déjà abonné au Figaro Bourse ?
Connectez-vous

Plus de nouvelles

Articles associés