Le vaccin franco-autrichien Valneva contre le Covid-19 affiche des résultats prometteurs

Une étude menée sur plus de 4 000 volontaires offre de premiers résultats “très encourageants” pour le vaccin Valneva, rapporte The Guardian. Ce vaccin à virus entier et désactivé semble fournir une protection aussi efficace que l’AstraZeneca avec moins d’effets secondaires.

L’échec des laboratoires français Sanofi à produire un vaccin à ARN messager semblait avoir douché les espoirs des scientifiques français à produire leur propre vaccin, bien que des essais soient toujours en cours chez Sanofi sur un second projet. Les essais cliniques réussis du vaccin développé par la société de biotechnologies franco-autrichienne Valneva semblent subitement relancer la place des laboratoires français dans la course mondiale aux vaccins contre le Covid-19, et participer à l’effort international contre la pandémie.

Basé sur la technologie la plus couramment utilisée, consistant à délivrer le virus entier préalablement inactivé pour faire réagir les défenses immunitaires, le vaccin de Valneva, développé à Saint-Herblain (Loire-Atlantique), serait “aussi efficace que le vaccin Oxford/AstraZeneca”, rapporte The Guardian, avec moins d’effets secondaires. Il proposerait surtout “une réponse immunitaire élargie”, en offrant une protection plus forte contre l’émergence de nouveaux variants. Contrairement aux vaccins développés à partir d’une partie du virus, l’injection d’un virus “entier et désactivé” peut en effet fournir une meilleure garantie contre les mutations.

Le vaccin Valneva peut également être stocké dans un réfrigérateur standard, ce qui facilite la gestion et le transport des doses comparé aux vaccins conservés à très basse température, note le quotidien britannique.

Étude en cours de validation

L’étude de phase 3 consistait à comparer le vaccin AstraZeneca et le vaccin Valneva, puisqu’il n’est désormais plus éthiquement concevable d’utiliser un placebo, selon le directeur des essais Adam Finn, de l’université de Bristol. L’essai clinique a mobilisé 4 012 participants majeurs sur 26 sites d’essai du Royaume-Uni, détaille The Guardian. Les résultats observés auprès de 990 participants âgés de 30 ans ou plus suggèrent notamment que le vaccin Valneva a déclenché des niveaux d’anticorps neutralisants environ 40 % plus élevés que le vaccin AstraZeneca.

Les résultats, “très encourageants” selon Adam Finn, doivent encore être validés par la communauté scientifique avant d’être soumis à l’Organisation mondiale de la santé. De nouveaux essais doivent également être menés sur les personnes âgées de plus de 55 ans.

Source

L’indépendance et la qualité caractérisent ce titre né en 1821, qui abrite certains des chroniqueurs les plus respectés du pays. The Guardian est le journal de référence de l’intelligentsia, des enseignants et des syndicalistes. Orienté au

[…]

Lire la suite

Plus de nouvelles

Articles associés