‘‘ La prime offerte par l’OPA de la Banque postale sur CNP Assurances est-elle suffisamment généreuse? ‚‚

Par La rédaction Bourse et placements

Publié
il y a 9 heures, Mis à jour il y a 3 heures

Adobe Stock

Vie des entreprises, fonctionnement du marché, droit boursier, … La rédaction du Figaro Bourse et placements se saisit de vos questions et vous apporte son expertise.

En proposant 21,90€ par action CNP Assurances, l’offre de la Banque postale présente une prime instantanée (c’est-à-dire par rapport au dernier cours précédant l’annonce) de 36,2 %: un niveau bien supérieur à la moyenne d’environ 20 % constatée à la Bourse de Paris, selon les calculs tenus par le cabinet spécialisé Alantra. Même le record absolu du titre (25,14€), qui remonte à 2007, n’est pas si loin. De ce point de vue, la «porte de sortie» proposée aux minoritaires nous semble très correcte.

Juste avant l’annonce de l’OPA, les volumes s’envolent

À nos yeux, c’est plutôt le comportement du titre qui s’est montré suspect, comme le détaille la copie d’écran ci-dessous. Depuis l’été, environ 300 000 actions CNP Assurances changeaient quotidiennement de mains. Le 21 octobre, la barre des 450 000 a été frôlée, puis les 600 000 ont été dépassés le lendemain, et enfin les 900 000 les 25 et 26 octobre. Enfin le 27 octobre, à la veille de l’annonce officielle de l’offre, CNP Assurances a demandé et obtenu la suspension de la cotation de son action. Voilà qui ressemble à l’effet d’une fuite d’informations.

Figaro Bourse et placements

Si l’Autorité des marchés financiers (AMF) a toujours pour politique de ne pas communiquer sur les cas particuliers, elle indique néanmoins à la rédaction du Figaro Bourse et placements qu’elle surveille de près le fonctionnement des marchés. À suivre?

Plus de nouvelles

Articles associés