les réservoirs pour méthaniers toujours aussi demandés

Le méthanier «Sonangol Sambizanga» dans le port de Soyo, en Angola. Livré en 2011, le navire est doté d’un réservoir à membrane conçu par GTT. TotalEnergies / Divaldo Gregorio

Le groupe d’ingénierie de niche continue d’engranger des commandes à un rythme soutenu. Un point rassurant malgré l’écoulement irrégulier du carnet, et alors qu’Engie est en train de sortir du capital.

Pour GTT, les commandes de réservoirs pour méthaniers, sa principale activité, continuent d’affluer. Deux contrats supplémentaires ont été dévoilés depuis le début du mois. Ainsi et depuis le début de 2021, 45 commandes destinées à des méthaniers ont déjà été annoncées, soit davantage que sur l’ensemble de 2020 (41 unités).

Tout d’abord, le chantier naval Hudong-Zhonghua Shipbuilding, partenaire industriel historique de GTT en Chine (auquel Jiangnan Shipyard s’est ajouté cette année), s’est inscrit pour un navire, qui sera livrable à un client également chinois au 1er trimestre 2024. Et hier, on a appris que le sud-coréen Samsung Heavy Industries s’était inscrit pour 4 méthaniers supplémentaires destinés à un armateur «de la région des Bermudes».

Un point trimestriel sans surprise

Élément clé pour la visibilité de GTT, le carnet de commandes continue ainsi à s’incrémenter. Lors de la présentation du point relatif au 3ème trimestre, le 28 octobre, le PDG Philippe Berterottière déclarait: «avec 40 commandes de méthaniers, 2

Cet article est réservé aux abonnés Figaro Bourse. Il vous reste 57% à découvrir.

Bourse et placements

Le meilleur du conseil boursier : 1€ seulement

annulable à tout moment

Déjà abonné au Figaro Bourse ?
Connectez-vous

Plus de nouvelles

Articles associés