attention au mythe du tout gratuit!

Par Emmanuel Schafroth

Publié
il y a 3 heures, Mis à jour il y a 2 heures

Dans une salle de marché de la Bourse de Francfort, en septembre dernier. DANIEL ROLAND/AFP

Passer des ordres de Bourse coûte de moins en moins cher. Certains courtiers, comme Robinhood aux États-Unis, proposent même des services présentés comme «sans frais». Prudence! Nos explications.

Ce n’est pas un secret: dans de nombreux secteurs, l’essor massif d’Internet ces deux dernières décennies a eu un effet déflationniste. Les médias en sont un excellent exemple, en particulier ceux à vocation généraliste. Leurs lecteurs sont de moins en moins prêts à payer des abonnements pour accéder à des informations qui se retrouvent, dans les grandes lignes, sur d’autres médias… gratuits. Il en va de même pour les courtiers qui vous permettent de passer des ordres de Bourse. À la fin des années 1990, l’apparition des brokers en ligne avait induit une chute notable des tarifs par rapport à ceux pratiqués par les acteurs traditionnels, banques de réseau en tête. Aujourd’hui encore, des offres de plus en plus alléchantes se multiplient. Mais attention: le tarif ne doit pas être pas le seul critère de sélection d’un intermédiaire financier.

L’importance du pays d’origine

Un point crucial est de savoir comment l’acteur est régulé. En effet, de nombreux prestataires de services d’investissement (PSI) ne sont pas placés…

Cet article est réservé aux abonnés Figaro Bourse. Il vous reste 82% à découvrir.

Bourse et placements

Le meilleur du conseil boursier : 1€ seulement

annulable à tout moment

Déjà abonné au Figaro Bourse ?
Connectez-vous

Plus de nouvelles

Articles associés