Deux doses de Pfizer protégeraient à 70 % contre une hospitalisation due à Omicron

Une étude de la plus grande compagnie d’assurance médicale en Afrique du Sud indique une faible protection contre le variant Omicron du Sars-CoV-2 avec le vaccin Pfizer-BioNTech, mais une haute protection contre l’hospitalisation. Des résultats préliminaires qui restent à confirmer.

La première étude à grande échelle et sur le terrain portant sur le variant Omicron, réalisée par Discovery Health, la plus grande société d’assurance médicale privée en Afrique du Sud, vient de livrer des résultats encourageants, bien qu’ils ne soient pas encore validés par des pairs, rapporte le Financial Times.

L’étude, qui a porté sur 78 173 patients infectés dont 19 070 par Omicron, indique en effet que “deux doses du vaccin de Pfizer-BioNTech offrent une protection de 70 % contre l’hospitalisation due au variant Omicron du Sars-CoV-2”.

Un risque d’infection élevé

En revanche, elle montre aussi que le vaccin protège beaucoup moins bien contre le risque d’infection par Omicron (à hauteur de 33 %) qu’il ne le fait contre les variants précédents (93 %).

Enfin, toujours selon cette étude, le risque qu’un adulte déclaré positif au Covid-19 soit hospitalisé depuis l’apparition d’Omicron est “inférieur de 29 % à celui observé lors de la première vague en Afrique du Sud”, relate le quotidien. Et “cette réduction de la gravité se maintient après ajustement en fonction de l’âge, du statut vaccinal et d’une [éventuelle

[…]

Source

Fondé en 1888 sous le nom de London Financial Guide, un journal de quatre pages destiné “aux investisseurs honnêtes et aux courtiers respectables”, le Financial Times est aujourd’hui le quotidien financier et économique de

[…]

Lire la suite

Plus de nouvelles

Articles associés