investir ou pas, telle est la question

Par Emmanuel Schafroth

Publié
il y a 1 heure, Mis à jour il y a 1 heure

THOMAS SAMSON/AFP

Tout nouveau, tout beau? Logiquement, la chasse aux pépites boursières mène souvent les investisseurs aux introductions en Bourse, ces sociétés qui, par définition, n’ont pas encore déçu.

Mais investir dans ces opérations n’est pas toujours une bonne idée. Seules huit des 34 entreprises introduites en 2021 sur Euronext Paris et Euronext Growth cotent aujourd’hui au-dessus de leur prix d’introduction et, en moyenne, la performance est négative de 7,25 %. Entre le meilleur élève (+ 70 % pour la biotech Pherecydes) et le dernier de la classe (- 65 % pour AMA Corp), l’écart est conséquent.

Un choix souvent difficile

Il convient d’être sélectif et ce n’est pas si facile. Souscrire à une introduction n’est pas un achat boursier ordinaire: l’argent que vous investissez profitera directement aux actionnaires historiques, dans le cas de titres cédés, ou à l’entreprise elle-même, quand il s’agit d’augmentation de capital. Cela explique les stratégies parfois opportunistes des sociétés, qui préparent leur opération et la déclenchent quand les marchés sont porteurs. Tant pis pour les nouveaux actionnaires si la tendance se retourne vite.

Pour choisir les bonnes introductions, on peut s’arrêter sur certains éléments…

Cet article est réservé aux abonnés Figaro Bourse. Il vous reste 76% à découvrir.

Bourse et placements

Le meilleur du conseil boursier : 1€ seulement

annulable à tout moment

Déjà abonné au Figaro Bourse ?
Connectez-vous

Plus de nouvelles

Articles associés