La Thaïlande part en guerre contre l’excès de sel

Inquiètes des niveaux très élevés de sodium présents dans la nourriture, notamment transformée, les autorités thaïlandaises envisagent d’introduire une taxe sur le sel, avec l’objectif de réduire de 20 % sa consommation en dix ans.

Une gabelle à la sauce thaïlandaise. Dans le royaume, où la consommation de sel atteint des records, les autorités ont en effet prévu d’introduire l’an prochain une taxe qui sera imposée aux producteurs de nourriture transformée, explique The Straits Times. Un Thaïlandais consomme en moyenne chaque jour 3 636 mg de sodium – “environ une petite cuillère et demie de sel”, précise le journal de Singapour –, soit “près de deux fois plus que les 2 000 mg recommandés par l’Organisation mondiale de la santé (OMS)”.

“C’est dans notre culture de manger salé, de la viande fermentée et de la sauce de poisson”, convient le Dr Surasak Kantachuvesiri, président de la Société de néphrologie de Thaïlande et à la tête de la campagne du Réseau thaïlandais pour moins de sel. “Environ 10 % de la population, soit 7 millions de personnes, souffre d’insuffisance rénale chronique, conséquence possible des apports élevés de sodium”,

[…]

Source

Fondé en 1845, le Straits Times est le quotidien le plus lu de la cité-Etat. Journal anglophone de référence en Asie du Sud-Est, il adopte des positions proches du gouvernement singapourien mais offre de bonnes analyses sur tous les pays 

[…]

Lire la suite

Plus de nouvelles

Articles associés