Le vaccin de Pfizer-BioNTech protégerait “un peu” contre le variant Omicron

Selon la première étude sur le sujet, réalisée en Afrique du Sud, le vaccin de Pfizer-BioNTech offrirait un degré de protection contre le Covid-19 bien moindre que contre les variants précédents. Un résultat qui demande encore confirmation.

Une équipe sud-africaine de l’African Health Research Institute vient de publier la première étude sur la manière dont les personnes vaccinées avec le produit de Pfizer-BioNTech réagissent au nouveau variant Omicron, relate le New York Times.

L’étude, conduite par le virologue Alex Sigal, révèle que les anticorps produits par les personnes vaccinées sont beaucoup moins efficaces pour stopper l’infection des cellules lorsqu’ils sont confrontés à Omicron, comparé aux autres variants du coronavirus. Mais elle indique aussi que les personnes ayant reçu une dose de rappel pourraient être mieux protégées si elles ont déjà été infectées par le Sars-CoV-2.

Le virologue et son équipe “ont travaillé à une vitesse folle au cours des deux dernières semaines pour cultiver le virus et tester des anticorps contre lui”, relate le quotidien. À tel point qu’Alex Sigal a déclaré : “Si je ne meurs pas du virus, je mourrai d’épuisement.”

Au départ, le scientifique “craignait que les vaccins actuels n’offrent aucune protection”. Heureusement, cette hypothèse ne s’est pas vérifiée.

Une baisse spectaculaire des anticorps

“Alex Sigal et ses collègues ont analysé les anticorps de six personnes ayant reçu le vaccin Pfizer sans avoir jamais eu le Covid-19. Ils

[…]

Source

Avec 1 600 journalistes, 35 bureaux à l’étranger, 130 prix Pulitzer et quelque 5 millions d’abonnés au total, The New York Times est de loin le premier quotidien du pays, dans lequel on peut lire “all the news that’s fit to print”

[…]

Lire la suite

Plus de nouvelles

Articles associés