Paris annule les festivités du Nouvel An sur les Champs, Omicron en rapide progression

La mairie de Paris a annoncé ce samedi 18 décembre l’annulation des célébrations prévues sur la célèbre avenue parisienne le soir de la Saint-Sylvestre. La propagation rapide du variant Omicron dans l’Hexagone a également poussé le gouvernement à restreindre l’accès à certains lieux aux seuls vaccinés, commente la presse étrangère. 

“La mairie de Paris a annoncé samedi [18 décembre] l’annulation du feu d’artifice et des concerts prévus sur les Champs-Elysées pour la Saint-Sylvestre, afin d’appliquer les mesures demandées par le gouvernement pour lutter contre l’épidémie”, commente le quotidien suisse Le Temps. “Au vu de la résurgence de la pandémie et des nouvelles annonces gouvernementales, la Ville de Paris est au regret de devoir annuler l’ensemble des festivités prévues sur les Champs-Élysées le 31 décembre”, a affirmé la municipalité.

La veille, le Premier ministre, Jean Castex, avait en effet appelé les élus locaux à renoncer aux grandes festivités de la Saint-Sylvestre pour éviter les rassemblements et la consommation d’alcool sur la voie publique. Sur la célèbre avenue parisienne, donc, “le feu d’artifice ne sera pas tiré, et les DJ sets ne pourront malheureusement pas avoir lieu cette année”. L’année précédente, rappelle le titre, “toutes les festivités avaient été annulées pour les vacances de Noël en raison du couvre-feu imposé pour lutter contre l’épidémie, qui n’avait été levé que pour le réveillon de Noël”.

Ces annonces interviennent à un moment où “7 à 10% des nouvelles contaminations au coronavirus en France seraient causées par le variant Omicron”, commente de son côté The Guardian, citant le ministre français de la Santé, Olivier Véran. Dans son direct sur l’évolution de la situation sanitaire, le journal britannique indique également que des restrictions entrent en vigueur ce samedi en France pour les voyageurs en provenance et à destination du Royaume-Uni, qui ne pourront avoir lieu qu’en cas de motif impérieux. 

Les préoccupations liées au variant Omicron ont aussi poussé l’exécutif à “mettre en place à partir du début de l’année prochaine un nouveau pass vaccinal, qui sera nécessaire pour accéder aux restaurants ou effectuer de longs trajets en transports en commun”, ajoute Die Zeit depuis l’Allemagne. Jusqu’à présent “un test négatif pouvait suffire”. En outre, les autorités souhaitent “faire leurs recommandations sur la vaccination des enfants au début de la semaine prochaine”, qui pourrait débuter le 22 décembre “sur la base du volontariat”. 

Restrictions partout en Europe

La France est loin d’être le seul pays européen à prendre des mesures face à la recrudescence des cas de Covid-19. Au Royaume-Uni, où le nombre de nouvelles contaminations était de 93 000 vendredi 17 décembre, le gouvernement envisage la mise en place d’un confinement après Noël pour faire redescendre les chiffres. Le Danemark – classé, comme la France, “zone d’infection à haut risque” par Berlin – a de son côté annoncé la fermeture des cinémas, théâtres et salles de concert. 

Quant aux Pays-Bas, ils pourraient franchir une étape supplémentaire. Le gouvernement se réunit ce samedi avec des experts de santé publique et pourrait annoncer de manière imminente la fermeture de tous les commerces non-essentiels, des écoles, bars, restaurants et autres lieux publics. 

Plus de nouvelles

Articles associés