Face au variant Omicron, le Japon s’apprête à rétablir les mesures sanitaires

Confrontées à une forte progression du variant Omicron, les autorités japonaises prévoient d’annoncer le retour des restrictions sanitaires. La perspective d’une réouverture des frontières, si attendue par les étudiants étrangers, semble s’éloigner.

Après trois mois de répit, l’épidémie du Covid-19 est repartie de plus belle au Japon. Le journal économique Nihon Keizai Shimbun a rapporté que le nombre de nouveaux cas recensés le 18 janvier a dépassé, pour la première fois depuis l’irruption de l’épidémie au printemps 2020, les 32 000 au niveau national. Une progression brutale au vu des bilans journaliers de ces derniers mois, qui stagnaient à des centaines de nouvelles infections par jour.

Enregistrant respectivement 5 396 et 5 185 cas le même jour, les villes d’Osaka et de Tokyo sont redevenues des épicentres épidémiologiques. Selon les résultats des séquençages conduits par le gouvernement métropolitain de Tokyo entre les 10 et 17 janvier, environ 90 % des personnes qui y ont contribué sont soupçonnées d’avoir contracté le variant Omicron, alors que ce taux n’était que de 4 % à la mi-décembre, précise la chaîne publique NHK.

Treize départements concernés

Alarmées par la progression fulgurante de l’épidémie et du variant Omicron, les autorités japonaises s’apprêtent à rétablir des restrictions sanitaires. Toujours selon la chaîne, le gouvernement va se concerter avec le panel d’experts dès le 19 janvier pour remettre en place des mesures sanitaires pour une durée de trois semaines à partir du 21 janvier dans treize départements, dont Tokyo et Kanagawa.

En comptant les trois départements (Okinawa, Hiroshima, Yamaguchi) où ces dispositifs sont déjà à l’œuvre, seize départements au total feront l’objet de ces mesures, consistant principalement à raccourcir

[…]

Plus de nouvelles

Articles associés