Les symptômes neurologiques du Covid-19 seraient dus à une réaction immunitaire

Selon plusieurs études récentes, les symptômes neurologiques liés à l’infection par le Sars-CoV-2, tels le brouillard cérébral ou la dépression, seraient causés par une réaction immunitaire néfaste. Et, bonne nouvelle, ils seraient réversibles.

Après deux années de pandémie, les scientifiques commencent à avoir une idée plus précise de la manière dont le Sars-CoV-2 peut causer une série de symptômes neurologiques tels que le brouillard cérébral, la dépression, la confusion et même les accidents vasculaires cérébraux, rapporte le New Scientist.

D’après les études les plus récentes, “le virus infecterait rarement les cellules cérébrales directement”. Il les contaminerait plutôt “indirectement”, en provoquant des caillots sanguins “ou en déclenchant une réponse immunitaire néfaste”. Et, résultat encourageant, “un grand nombre de ces changements nocifs dans le cerveau sont probablement réversibles”.

L’hebdomadaire rappelle que “dès le début de la pandémie, il est apparu clairement que les cas graves de Covid-19 pouvaient entraîner une attaque cérébrale, une confusion mentale et une faiblesse musculaire”. Et le Covid long s’accompagne souvent d’un brouillard cérébral persistant, de difficultés de concentration ou de pertes de mémoire, selon plusieurs études.

“Il n’est pas rare de constater des effets sur le cerveau après une infection virale – cela a été observé avec Zika, la poliomyélite, la rougeole et la grippe”, souligne le New Scientist. Mais les troubles cérébraux semblent durer bien plus longtemps avec le Covid-19.

Pas de réplication du virus

Une hypothèse avait été émise, selon laquelle le virus lui-

[…]

Source

Stimulant, soucieux d’écologie et bon vulgarisateur, New Scientist est l’un des meilleurs magazines d’information scientifique du monde. Créé en 1956, il réalise un tiers de ses ventes à l’étranger.
Il s’intéresse particulièrement aux

[…]

Lire la suite

Plus de nouvelles

Articles associés