‘‘ Sait-on pourquoi l’action Esso a brutalement décollé? ‚‚

Par Rédaction Bourse et placements

Publié
il y a 12 heures, Mis à jour il y a 11 heures

Esso

Vie des entreprises, fonctionnement du marché, droit boursier, … La rédaction du Figaro Bourse et placements se saisit de vos questions et vous apporte son expertise.

En Bourse, Esso, filiale française de raffinage dont la major américaine ExxonMobil détient près de 83 % du capital, revient de loin: après avoir frôlé les 250€ à l’été 2007, le titre n’a fait que baisser avant de se stabiliser, dans la zone des 10€, à l’automne 2020. Cependant, il reste liquide, voire même spéculatif: sur deux ans et en moyenne, 65 000 titres ont changé de main à chaque séance. Ce qui est élevé, surtout pour un flottant (c’est-à-dire en l’espèce les parts non détenues par ExxonMobil) de seulement 2,2 millions de titres.

Un accès spéculatif le 21 janvier dernier

Mais ces derniers jours, le titre a grimpé au point de déborder les 20€, dans des volumes soudainement très fournis qui, le 21 janvier, ont dépassé le million de pièces. Esso, dont les publications sont rares, n’a rien annoncé. ExxonMobil tenterait-il un retrait de la cote? C’est toujours possible, mais rien ne permet de le supposer à ce stade. En revanche, il est probable que la vive hausse du pétrole va doper les marges des raffineurs. Une publication récente de TotalEnergies plaide d’ailleurs en ce sens. Elle date justement du 17 janvier, jour à partir duquel les volumes échangés sur Esso se sont envolés. À suivre, sachant que les comptes annuels de la filiale française d’ExxonMobil ne sont pas attendus avant le 24 mars.

Plus de nouvelles

Articles associés