Six enfants de Fukushima atteints du cancer de la thyroïde vont demander réparation

Bien que la majorité des scientifiques ne reconnaissent pas les liens entre les cas de cancer recensés à Fukushima et l’exposition aux radiations, six personnes mettent en cause la responsabilité de Tepco, le gérant du site, et réclament une compensation financière.

À l’approche du onzième anniversaire de l’accident nucléaire de Fukushima, catastrophe atomique qui a frappé le Japon le 11 mars 2011, un autre dossier sensible ressurgit. Le 19 janvier, le journal Tokyo Shimbun a rapporté que six personnes âgées de 17 à 27 ans qui vivaient dans la région au moment de l’accident s’apprêtaient à porter plainte contre Tepco, opérateur d’électricité et gérant du site. Atteints d’un cancer de la thyroïde, ils réclament une compensation financière de 616 millions de yens (4,7 millions d’euros) à l’entreprise, jugée responsable de leur maladie. “Selon leurs avocats, c’est la première fois que des personnes ayant été atteintes du cancer pendant leur enfance portent plainte contre Tepco”, précise le journal.

Quatre des six plaignants, qui étaient âgés de 6 à 16 ans en 2011, se sont déjà fait enlever l’ensemble de leur thyroïde après la réapparition de leur cancer. D’après le journaliste, ils sont actuellement sous radiothérapie ou vont la subir prochainement. “Un de ces plaignants a déjà subi quatre opérations, tandis qu’un autre a vu son cancer se propager aux poumons.” Selon le journal, ils vont déposer leur plainte au tribunal du district de Tokyo le 27 janvier.

Effet du dépistage

Onze ans après la catastrophe, la question des enfants de Fukushima atteints du cancer de la thyroïde fait toujours l’objet d’un vif débat. Depuis 2011, le département de Fukushima, qui abrite la centrale, effectue un suivi clinique auprès des 380 000 personnes qui avaient moins de 18 ans à l’époque. Et a recensé 300 patients pouvant être atteints du cancer. Un taux d’incidence très élevé, relève le journal, qui souligne que “le cancer de la thyroïde chez les enfants est d’ordinaire

[…]

Plus de nouvelles

Articles associés