toujours plus de commandes et une appréciable visibilité

Des méthaniers au terminal de Montoir-de-Bretagne, près de Saint-Nazaire, en France. Reconnaissables à leurs sphères, les réservoirs du navire de gauche ont sans doute été conçus par un concurrent, Moss Maritime. Mais depuis fin 2015, tous les méthaniers de grande taille (plus de 50 000 m3) commandés dans le monde sont équipés des technologies GTT, plus efficaces, et qui ne représentent qu’environ de 4% du coût de construction du navire. Elengy / Yann Werdefroy

Le leader mondial des systèmes de stockage de gaz liquéfié continue d’aligner les contrats à un rythme soutenu. Ainsi, ses perspectives à moyen terme se dégagent un peu plus.

Certes, le sommet atteint par l’action GTT à la Bourse de Paris remonte toujours à février 2020, vers 103€, bien loin des prix historiques atteints ces dernières semaines par le gaz en Europe.

Le groupe français d’ingénierie spécialisée peut cependant se prévaloir d’un record, celui du nombre de commandes de méthaniers enregistré en 2021. Déjà historique avant Noël, il s’est encore renforcé depuis, les quatre affaires récemment annoncées ayant été enregistrées fin décembre.

Selon nos calculs, ce sont désormais 68 commandes de «tankers» à gaz naturel liquéfié (GNL) que le groupe a reçu en 2021, contre 64 selon notre précédent décompte. Soit environ 40% de plus que la moyenne des trois années précédentes, qui est un peu inférieure à 50 unités, et qui comprenait le précédent record (57, en 2019). Rappelons pour GTT, la conception des réservoirs de méthaniers est le cœur de métier qui concentre environ 80% de l’activité.

Les chantiers sud-coréens au rendez-vous

Dans le détail, une première commande de méthanier de grande taille (174 000…

Cet article est réservé aux abonnés Figaro Bourse. Il vous reste 61% à découvrir.

Bourse et placements

Le meilleur du conseil boursier : 1€ seulement

annulable à tout moment

Déjà abonné au Figaro Bourse ?
Connectez-vous

Plus de nouvelles

Articles associés