un début d’exercice réussi mais la visibilité est réduite

Par Loïc Danton

Publié
il y a 2 minutes, Mis à jour il y a 2 minutes

luca Lorenzelli/Luca Lorenzelli – stock.adobe.com

Le marché salue la publication trimestrielle du constructeur de véhicules de loisirs qui fait face à des problèmes d’approvisionnement.

Trigano a enregistré un premier trimestre 2021/2022 (clos fin novembre) de 786,5 millions d’euros, soit une croissance de 9,2% dont 8,5% en organique sur un an. Des progressions plus modérées que sur les trimestres précédents, en raison d’une base de comparaison devenue élevée et de facteurs conjoncturels handicapants.

Des pénuries de plus en plus pénalisantes

Ainsi, le groupe indique qu’il a fait face à de fortes tensions sur ses approvisionnements, en particulier en raison de retards de livraisons de bases roulantes, liés à la pénurie mondiale de semi-conducteurs.

L’activité du premier trimestre a ainsi été affectée à hauteur de près de 3 000 véhicules et l’estimation du retard global sur le premier semestre est confirmée à 5 000 unités environ.

Un pricing power intact malgré l’environnement

Les camping-cars, qui représentent plus des trois quarts des facturations et sont le principal moteur de croissance de la société, ont ainsi vu leur niveau production se tasser légèrement mais ont progressé en valeur (+8%) grâce aux hausses de tarifs passés par le groupe.

La direction indique…

Cet article est réservé aux abonnés Figaro Bourse. Il vous reste 39% à découvrir.

Bourse et placements

Le meilleur du conseil boursier : 1€ seulement

annulable à tout moment

Déjà abonné au Figaro Bourse ?
Connectez-vous

Plus de nouvelles

Articles associés