« Bombardement d’amour. « L’éclairage au gaz. » ‘Victime.’ Est-ce que « Trauma Talk » est surutilisé ?

Ce genre de langage nous rend-il plus compatissants et sensibles les uns envers les autres ? Ou peut-il être improductif et nocif ?

Plus de nouvelles

Articles associés