Brit dévoile de solides résultats annuels pour 2021

Pendant ce temps, ses primes émises brutes (GWP) ont totalisé 3 238,3 millions de dollars, un bond de 31,8 % par rapport à 2 424,4 millions de dollars en 2020 à taux de change constants. Dans son communiqué sur les résultats, Brit a noté que cela reflétait une croissance forte et ciblée des principaux portefeuilles directs et de réassurance de la société et la première année de négociation réussie pour Ki Syndicate (Ki), son premier syndicat Lloyd’s of London entièrement numérique et basé sur des algorithmes.

Le président-directeur général (PDG) du groupe britannique par intérim, Martin Thompson, qui a pris ses fonctions actuelles début octobre à la suite de l’annonce du congé de Matthew Wilson, a déclaré que l’entreprise avait bien performé au cours de l’exercice 21 grâce à «l’exécution continue et réussie de notre stratégie de leadership , innovation et distribution ». Il a également rendu hommage au dévouement des employés de l’entreprise et à la culture unique que Wilson et son équipe ont créée au sein de l’organisation.

« Notre stratégie claire nous a permis d’atteindre un ratio combiné pour l’année de 95,7 %. Cela reflète la combinaison d’un excellent ratio d’attrition, des libérations de réserves de l’année précédente et de l’augmentation des revenus de nos activités de gestion de capital pour des tiers et de MGA », a déclaré Thompson. « Le fait que nous ayons réalisé cette performance malgré l’exposition à un certain nombre d’événements de perte majeurs et l’impact continu de COVID-19 a été particulièrement encourageant, démontrant la résilience accrue de notre entreprise et notre ferme concentration sur une souscription disciplinée. »

Brit a également investi dans les données et la technologie au cours de l’exercice 21, y compris des jalons importants dans les réclamations, en utilisant les données pour responsabiliser ses principaux souscripteurs, et ses plans pour nommer un directeur de la technologie et un directeur des données en janvier 2022.

Pour l’exercice 2022, Brit reste optimiste malgré l’incertitude qui subsiste autour du COVID-19, la hausse de l’inflation et le potentiel d’augmentation de la fréquence et de la gravité des sinistres majeurs.

« La hausse continue des taux, l’amélioration continue de notre ratio de sinistres attritionnels et notre stratégie claire nous donnent l’assurance que Brit est bien placé pour répondre aux opportunités et aux défis à venir », a déclaré Thompson.

Le PDG du groupe par intérim donne des perspectives pour 2022

.

Plus de nouvelles

Articles associés