le spécialiste des paiements va enfin tourner la «page TSS»

francescoridolfi.com/Rido – stock.adobe.com

Le leader français des paiements a trouvé preneur pour les terminaux d’Ingenico. Quoique moins élevé qu’escompté initialement, le prix est correct. Ce qui pourrait contribuer au redressement du cours de l’action.

Enfin du mieux pour les actionnaires de Worldline? En Bourse, le titre a enregistré, en 2021, la pire performance du CAC 40 en chutant de 38%, un mouvement concentré sur la seconde partie de l’année.

Pourquoi le marché a-t-il brutalement sanctionné le titre, qui avait pourtant atteint au creux de l’été (le 23 juillet) un record absolu à plus de 85€? L’une des raisons tient aux fusions-acquisitions, nombreuses dans ce secteur en ébullition. Worldline y avait participé en rachetant, voilà deux ans, un autre acteur français: Ingenico, moyennant près de 8 milliards d’euros.

Enfin, la cession de TSS se concrétise

Mais ensuite, Worldline a eu toutes les peines du monde à revendre l’une des divisions reprises avec Ingenico: la branche Terminaux, solutions et services (TSS), une activité de matériel plutôt «ancienne» pour le spécialiste des paiements qui se concentre sur les services. Une information en ce sens du Wall Street Journal (WSJ ), qui le 11 février évoquait 2,3 milliards de dollars (soit environ 2 milliards d’euros), avait…

Cet article est réservé aux abonnés Bourse et placements. Il vous reste 68% à découvrir.

Bourse et placements

Le meilleur du conseil boursier : 1€ seulement

annulable à tout moment

Déjà abonné au Figaro Bourse et placements ?
Connectez-vous

Plus de nouvelles

Articles associés