des suites judiciaires qui vont peser sur le titre

Par Loïc Danton

Publié
il y a 7 minutes, Mis à jour il y a 7 minutes

Par ailleurs, le groupe conteste les chiffres avancés par le rapport sur les fonds publics 240906853/ME – stock.adobe.com

Le spécialiste de la gestion de la dépendance, dans la tourmente depuis la publication d’un livre polémique il y a deux mois, se défend des accusations de système organisé.

Le rapport de la mission de contrôle menée par l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS) et l’Inspection générale des finances (IGF), très attendu depuis la sortie du livre «Les fossoyeurs» mettant gravement en cause le fonctionnement du groupe au détriment des résidents, vient d’être transmis au gouvernement.

Celui-ci, par la voix de Brigitte Bourguignon, Ministre déléguée auprès du ministre des Solidarités et de la Santé, chargée de l’Autonomie, annoncé sa transmission au procureur de la République, et que l’État porte donc plainte contre la société.

Des accusations lourdes et un mea culpa

La responsable gouvernementale a indiqué vouloir récupérer plusieurs dizaines de millions d’euros de dotations publiques qui auraient été détournés de leur affectation d’origine entre 2017 et 2020. Le rapport, qui ne sera pas rendu public en raison du «secret des affaires» contrairement à ce qu’avait affirmé Olivier Véran à la mi-mars, mettrait au jour des dysfonctionnements dans l’accompagnement des résidents, notamment au niveau…

Cet article est réservé aux abonnés Bourse et placements. Il vous reste 60% à découvrir.

Bourse et placements

Le meilleur du conseil boursier : 1€ seulement

annulable à tout moment

Déjà abonné au Figaro Bourse et placements ?
Connectez-vous

Plus de nouvelles

Articles associés