objectifs relevés sur Ipsen et Aubay, les compagnies aériennes plombées par les carburants

Par La rédaction Bourse et placements

Publié
il y a 2 heures, Mis à jour il y a 2 heures

Le Figaro Bourse et placements

Chaque jeudi, Le Figaro Bourse et placements relaie des informations confidentielles repérées dans les notes d’analystes pour vous aider dans vos décisions d’investissement.

Des catalyseurs pour Ipsen, selon Credit suisse

Très prudente jusqu’alors sur le titre du laboratoire pharmaceutique, l’équipe d’analystes de Credit suisse menée par Harry Sephton a revu à la hausse ses prévisions pour Ipsen suite à la publication des comptes annuels. D’une part, les analystes estimaient que les ventes de Somatuline, le blockbuster du groupe qui représente près de 45 % des facturations, allaient connaître une érosion rapide l’an passé. Cela ne s’est pas vérifié, avec une croissance qui, certes ralentie, a tout de même atteint 5,9 % en 2021.

Tenant compte de cette meilleure tenue du traitement vedette, Credit suisse a relevé de 15 % sa prévision de bénéfice net par action pour 2022, et de 5 % celles allant de 2023 à 2027. Par ailleurs, les spécialistes notent que trois traitements pourraient servir de catalyseurs dès cette année. Il s’agit de Palovarotène, qui fait l’objet d’une nouvelle demande d’approbation aux États-Unis, de Cabometyx associé à Tecentriq dans le traitement du cancer du poumon et dont les données cliniques…

Cet article est réservé aux abonnés Bourse et placements. Il vous reste 71% à découvrir.

Bourse et placements

Le meilleur du conseil boursier : 1€ seulement

annulable à tout moment

Déjà abonné au Figaro Bourse et placements ?
Connectez-vous

Plus de nouvelles

Articles associés