Réunion informelle des chefs d’État ou de gouvernement, Versailles

Au cours de la première journée de la réunion informelle, les dirigeants de l’UE ont adopté une déclaration sur l’agression russe contre l’Ukraine. Ils ont débattu de ses conséquences et de la réaction de l’UE.

La réunion est organisée par la présidence française et présidée par Charles Michel, président du Conseil européen.

Principaux résultats, 10 mars

Agression de la Russie contre l’UkraineSécurité des civils et des installations nucléaires

Les dirigeants de l’UE ont souligné que l’agression militaire non provoquée et injustifiée de la Russie contre l’Ukraine « viole de façon flagrante le droit international » et « porte atteinte à la sécurité et à la stabilité européennes et mondiales ».

Les dirigeants de l’UE ont en outre déclaré que « la Russie, et sa complice la Biélorussie, [en] portent l’entière responsabilité », et que les personnes responsables devront répondre de leurs actes, notamment des attaques ciblant sans discernement les civils. À cet égard, ils ont également salué la décision du procureur de la Cour pénale internationale d’ouvrir une enquête et ont demandé que la sûreté et la sécurité des installations nucléaires ukrainiennes soient assurées immédiatement.

Nous appelons la Russie à cesser ses actions militaires et à retirer toutes ses forces et tous ses équipements militaires de la totalité du territoire ukrainien, immédiatement et sans condition, et à respecter pleinement l’intégrité territoriale, la souveraineté et l’indépendance de l’Ukraine.

Les chefs d’État ou de gouvernement de l’UE

Les dirigeants de l’UE ont souligné leur détermination à faire encore davantage pression sur la Russie et la Biélorussie et à veiller à ce que les sanctions adoptées soient pleinement mises en œuvre. L’UE a adopté des sanctions significatives et se tient prête à en adopter rapidement de nouvelles.

Soutien de l’UE au peuple ukrainien

Les dirigeants de l’UE ont salué le peuple ukrainien, qui défend son pays et nos valeurs communes de liberté et de démocratie. Ils ont déclaré que l’UE et ses États membres continueraient à fournir un soutien politique, financier, matériel et humanitaire coordonné, ainsi qu’un appui à la reconstruction d’une Ukraine démocratique.

Les États membres de l’UE offrent une protection temporaire à tous les réfugiés de guerre en provenance d’Ukraine, et sont déterminés à continuer de se montrer solidaires et d’apporter un soutien aux réfugiés et aux pays qui les accueillent.

À cet égard, les dirigeants de l’UE ont demandé que des fonds soient mis à disposition au moyen de l’adoption rapide de la proposition en ce qui concerne l’action de cohésion pour les réfugiés en Europe (CARE) et de REACT-EU.

En outre, ils ont également appelé la Russie à:

  • respecter pleinement les obligations qui lui incombent en vertu du droit international humanitaire
  • garantir un accès de l’aide humanitaire sûr aux victimes et aux personnes déplacées à l’intérieur de l’Ukraine
  • permettre un passage en toute sécurité aux civils qui souhaitent quitter le territoire

Relations de l’UE avec l’Ukraine

L’Ukraine fait partie de notre famille européenne

Les chefs d’État ou de gouvernement de l’UE

Les dirigeants européens ont pris acte des aspirations européennes de l’Ukraine et de son choix de se tourner vers l’Europe, conformément à l’accord d’association. Le Conseil a agi rapidement et a invité la Commission européenne à rendre son avis sur la demande d’adhésion de l’Ukraine à l’UE, conformément aux dispositions pertinentes des traités. Dans l’attente de cet avis et sans plus attendre, les dirigeants se sont engagés à renforcer encore les liens et à approfondir le partenariat avec l’Ukraine.

Le Conseil a également invité la Commission à rendre ses avis sur les candidatures de la République de Moldavie et de la Géorgie.

Renforcer la souveraineté européenne

Les dirigeants de l’UE débattront de la manière de renforcer la souveraineté européenne, de réduire la dépendance de l’Union et d’élaborer un nouveau modèle de croissance et d’investissement.

Dans ce contexte, les dirigeants de l’UE mettront l’accent sur trois points essentiels:

  • le renforcement de nos capacités de défense
  • la réduction de notre dépendance énergétique, en particulier à l’égard du gaz, du pétrole et du charbon russes
  • la construction d’une base économique plus solide

Plus de nouvelles

Articles associés