Un actionnaire militant dénonce « les tentatives d’Argo de réécrire le passé »

« Nous ne sommes pas d’accord, et nous pensons que les faits indiquent clairement que la tentative de transformation de l’entreprise a échoué : Argo a continué à sous-performer ses pairs et les indices pertinents depuis chaque point du début de 2020 qui pourrait raisonnablement marquer le début d’une supposée transformation. »

Le fonds, qui en 2021 a exhorté le conseil d’administration d’Argo à envisager la possibilité de vendre l’entreprise, est fermement convaincu que la liste des administrateurs du souscripteur doit être immédiatement augmentée et reconstituée. Capital Returns a proposé deux candidats au poste d’administrateur, dont la nomination a entraîné la publication susmentionnée par Argo.

« Il convient de noter que l’entreprise n’a jamais utilisé une seule fois le terme » repositionnement stratégique « dans aucune communication publique en 2020 », a poursuivi Capital Returns, « lorsque la transformation supposée a été initiée. À notre avis, Argo tente tardivement de créer une apparence de progrès et de changement stratégique afin de convaincre les actionnaires qu’un nouveau renouvellement du conseil d’administration n’est pas nécessaire.

« Nous ne nous laisserons pas berner par les tentatives d’Argo de réécrire le passé. Le conseil d’administration actuel a eu amplement l’occasion de créer de la valeur chez Argo, et le prétendu «repositionnement stratégique» en 2020 a entraîné une nouvelle destruction de la valeur actionnariale. Nous pensons que le conseil d’administration doit être amélioré de toute urgence si Argo veut atteindre son potentiel.

Il a ajouté: «Nous demandons à la société de tenir son assemblée annuelle au début du mois de mai, conformément à sa pratique historique, afin que les actionnaires puissent avoir la possibilité d’élire de nouveaux administrateurs sans délai. Nous mettons également en garde la société contre tout renouvellement unilatéral et tardif du conseil d’administration ; de telles manœuvres tactiques ne serviront qu’à confirmer notre point de vue selon lequel ce conseil, tel qu’il est actuellement composé, est plus intéressé par l’auto-préservation que par la reconstruction de la confiance avec les actionnaires.

Au moment d’écrire ces lignes, Argo n’a pas publié de réponse publique aux affirmations de l’actionnaire activiste. L’assemblée générale annuelle de l’assureur n’a pas encore été annoncée non plus.

.

Plus de nouvelles

Articles associés