vers une nouvelle vague de contaminations

Alors que la France tombe le masque au travail et suspend le pass vaccinale, les données du nombre de cas de Covid-19 suggèrent que l’Europe est à l’orée d’une nouvelle vague de contaminations. Et la situation n’est pas meilleure en Asie. Difficile cependant de prévoir quelle sera l’ampleur et, surtout, la sévérité de cette nouvelle vague.

Des messages publiés sur Twitter par Eric Topol, chercheur à l’institut Scripps Research, aux États-Unis, ont fait le tour des médias ce week-end. “La prochaine vague en Europe a commencé”, a-t-il écrit le 12 mars, courbes à l’appui.

Il faut dire, rapporte Forbes, que “la semaine dernière a vu une nouvelle augmentation des cas signalés de Covid-19 et d’hospitalisations [dues à cette maladie] dans des pays comme le Royaume-Uni, l’Irlande, les Pays-Bas, la Suisse et l’Italie”. Le sous-variant BA.2 d’Omicron serait actuellement en train de prendre le pas sur son proche cousin BA.1. Tous deux ont été classés “préoccupants” par l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Période limitée

Dans un document datant du 8 mars, l’organisation se veut néanmoins rassurante. Elle note en particulier que “la réinfection par BA.2 après l’infection par BA.1 a été constatée, mais les données initiales d’études au niveau de la population semblent indiquer que l’infection par BA.1 protège fortement contre la réinfection par BA.2, du moins pendant la période limitée pour laquelle on dispose de données”.

Reste que les données disponibles laissent penser qu’une nouvelle vague s’apprête à déferler sur l’ensemble de l’Europe.

“On ne sait prévoir ni son ampleur ni sa sévérité”, relève dans Le Temps Antoine Flahault, épidémiologiste et directeur de l’Institut de santé globale de l’université de Genève. Selon lui :

Le mieux serait de s’en protéger activement dès à présent en commençant par réintroduire le port du masque en lieux clos, dans les classes des écoles et dans les bureaux partagés.”

Au-delà de l’Europe, plusieurs pays sont confrontés à une recrudescence du nombre de cas. L’Australie, qui a connu une forte vague avec un pic à la mi-janvier, connaît à son tour un rebond dû à BA.2. De son côté, la Chine est au bord de la plus grande crise de Covid-19 depuis celle qui a sévi à Wuhan fin 2019 et début 2020, d’après le South

[…]

Plus de nouvelles

Articles associés