de fortes ambitions à horizon 2026

Visuels pour la série phare du groupe, «Oggy et les Cafards», et sa déclinaison «Oggy Oggy». Xilam Animation

En Bourse, la valorisation du spécialiste français des séries d’animation reste à la peine. Mais il semble mériter mieux.

Contrairement à ce que l’on aurait pu penser, Xilam Animation avait lui aussi souffert de la Covid-19 en 2020. En cause: les retards dans la postproduction et des processus administratifs induits par les confinements sanitaires. De ce fait, le chiffre d’affaires avait plié de plus du quart en 2020, vers 22 millions d’euros.

Reprise et rattrapage se sont conjugués pour tirer les facturations (en retenant le «total chiffres d’affaires et autres produits», soit notamment hors crédit d’impôt audiovisuel) en 2021: + 62% à 35,6 millions d’euros. Une belle hausse qui manque cependant l’objectif-maison de «réaliser une progression historique de son chiffre d’affaires de plus de 80% pour 2021» formulé le 29 septembre dernier.

Forte reprise des ventes en 2021

Par activité, le CA tiré du catalogue (- 25,6% à 6,4 millions d’euros) «marque le pas ponctuellement», indique le groupe, en raison de la cyclicité des droits de diffusion. L’an dernier, le calendrier était défavorable faute de renouvellement de contrats pour les séries Oggy

Cet article est réservé aux abonnés Bourse et placements. Il vous reste 55% à découvrir.

Bourse et placements

Le meilleur du conseil boursier : 1€ seulement

annulable à tout moment

Déjà abonné au Figaro Bourse et placements ?
Connectez-vous

Plus de nouvelles

Articles associés