L’avis du broker: l’incroyable résistance des actions

Par Loïc Danton

Publié
il y a 2 minutes, Mis à jour il y a 2 minutes

CHRISTOPHE ARCHAMBAULT/AFP

Macroéconomie, politique monétaire, phénomènes de marché: chaque semaine, le Figaro Bourse et placements propose l’éclairage d’un professionnel de la finance.

Jacques de Panisse, président de la société de gestion parisienne Optigestion, se questionne sur la tenue étonnante des Bourses. Il liste plusieurs facteurs qui devraient pourtant les tirer par le bas. Bien sûr, la guerre en Ukraine en fait partie: constatant l’enlisement militaire de ces dernières semaines, le spécialiste estime que «le conflit pourrait durer encore plusieurs mois».

La guerre, facteur inflationniste supplémentaire

Une perspective redoutée: «la durée de la guerre, par principe imprévisible, va déterminer l’ampleur de la vague inflationniste qui submerge la planète». Or, «l’inflation réduit le pouvoir d’achat» et donc la consommation, ce qui va peser sur la croissance.

» LIRE AUSSI – Conseil action – Tesla: le constructeur américain passe le cap du million de véhicules livrés en un an

Les banques centrales, qui cherchent à endiguer la hausse des prix, pourraient, comme la Fed, décider d’augmenter leurs taux directeurs. Une mesure qui ne serait pas efficace «pour lutter contre la hausse des prix de l’énergie et de l’alimentation

Cet article est réservé aux abonnés Bourse et placements. Il vous reste 40% à découvrir.

Bourse et placements

Le meilleur du conseil boursier : 1€ seulement

annulable à tout moment

Déjà abonné au Figaro Bourse et placements ?
Connectez-vous

Plus de nouvelles

Articles associés