L’heure des questions avec la Présidente von der Leyen | Actualité

L’heure des questions est une session de questions/réponses où les députés peuvent interroger la Commission sur des sujets d’actualité spécifiques.

État de droit en Hongrie

La Présidente von der Leyen a annoncé que les autorités hongroises avaient été informées par le commissaire en charge du budget, Johannes Hahn, du projet de la Commission d’enclencher une nouvelle étape et de lancer formellement le mécanisme de conditionnalité liée à l’État de droit visant à protéger le budget de l’UE, principalement en raison de problèmes de corruption.

En répondant aux questions sur les lignes rouges concernant le versement du fonds de relance à la Pologne, elle a déclaré que l’indépendance de la justice était toujours un problème majeur en Pologne et que les conditions d’approbation du plan de relance polonais, comme indiquées par la Cour de justice de l’UE, demeuraient le démantèlement de la chambre disciplinaire de la Cour suprême polonaise, la réforme du régime disciplinaire et la réintégration des juges injustement licenciés.

Pacte vert: un engagement renforcé

Ursula von der Leyen a confirmé aux députés qu’au-delà de la pandémie et de la guerre en Ukraine, il existait ‘‘une crise climatique tout aussi grave se profilant à l’arrière-plan’’. Elle a souligné que ces dernières semaines horribles démontraient qu’il était essentiel pour l’UE de faire avancer la transition verte et de se débarrasser de cette ‘‘dépendance malsaine aux combustibles fossiles’’. Les investissements dans les sources d’énergie renouvelables sont désormais des ‘‘investissements stratégiques pour la sécurité’’, a-t-elle ajouté.

Invasion russe en Ukraine

Répondant aux questions des députés sur l’autonomie stratégique de l’UE, son indépendance énergétique et le soutien aux pays de l’Union accueillant un grand nombre de réfugiés venus d’Ukraine, la Présidente von der Leyen a souligné l’importance pour l’UE d’agir de concert dans l’acquisition de nouveaux canaux d’approvisionnement en gaz et a évoqué une analyse sur les capacités de défense de l’UE. Enfin, elle a de nouveau salué le ‘‘remarquable exemple’’ des pays d’Europe centrale et orientale qui accueillent les réfugiés ukrainiens, et confirmé l’aide financière promise aux pays accueillant un grand nombre d’entre eux. Elle a également évoqué ses projets pour l’événement de mobilisation ‘‘Stand up for Ukraine’’ qui se tiendra à Varsovie le 9 avril, en présence du Premier ministre canadien Justin Trudeau.

Autres sujets abordés

Des questions ont également été posées par les députés sur la révision à mi-mandat des projets du cadre financier pluriannuel actuel, les avancées législatives en matière de politique sociale, notamment de chômage, de réduction de la pauvreté et de salaire minimum. Ils ont également exigé plus de justice fiscale et demandé à la Commission pourquoi elle ne faisait pas aujourd’hui de la lutte contre les paradis fiscaux une priorité, alors que les sanctions contre la Russie sont affaiblies par ces paradis fiscaux. Enfin, des interrogations ont porté sur l’Allemagne, afin de comprendre pourquoi des composants à double usage avaient été exportés de ce pays vers la Russie depuis 2014, malgré les sanctions de l’UE interdisant ces exportations.

Pour revoir l’ensemble du débat, cliquez ici.

Contexte

La Commission actuelle est entrée en fonction le 1er décembre 2019, après l’approbation du Parlement européen. Ce nouveau format de débat baptisé l’heure des questions, testé cette semaine, donne aux députés la possibilité d’interroger la Commission sur des sujets d’actualité spécifiques dans un format de débat animé nécessitant des questions et des réponses courtes, sans préavis ni préparation.

Plus de nouvelles

Articles associés