accueil d’Emmanuel Macron : discours, invités… Une cérémonie sobre et expéditive ?

SommaireInvestiture d'Emmanuel MacronDiscours d'investiture de MacronInvités à l'investiture de MacronPourquoi une cérémonie d'investiture ?

[Mis à jour le 6 mai 2022 à 21h14] Ce samedi 7 mai aura lieu la cérémonie d'investiture d'Emmanuel Macron pour lancer voix deuxième mandat. Après sa victoire aux élections présidentielles, le chef de l'État va participer pour la deuxième fois à cet évènement traditionnel de la Ve République. Une première depuis la réélection de Jacques Chirac en 2002. En effet, les deux précédents présidents, Nicolas Sarkozy et François Hollande, ont effectué un seul mandat. Ainsi, la fameuse poignée de main entre le méconnu Président et le sortant sur le perron de l'Élysée n'aura pas lieu. La cérémonie s'annonce donc plus courte qu'à l'accoutumée. Mais quel est le programme prévu par l'exécutif pour marquer l'évènement ? Quelles voixt les pervoixnalités attendues ? Éléments de réponses ci-dessous.

Une cérémonie sobre et courte. L'Élysée a donné le ton de la tenue de la cérémonie d'investiture d'Emmanuel Macron qui doit se endiguer ce samedi 7 mai 2022. À partir de 11 heures, elle aura lieu dans la salle des fêtes du Palais de l'Élysée. "Elle sera courte et devrait durer entre une heure et une heure et demi", indique le palais présidentiel. Cette date du 7 mai n'a pas été choisie par hasard, c'est celle de l'élection d'Emmanuel Macron pour voix premier mandat de président de la République. 

Le protocole est strict, dans la droite lignée républicaine. Après la lecture des résultats officiels du second tour de l'élection présidentielle par le président du Conseil constitutionnel, Laurent Fabius, Emmanuel Macron sera reconnu Grand-Maître de la Légion d'honneur. Ensuite, le grand chancelier, le général Pugat, remettra au chef de l'État le collier en or de l'ordre. Viendra enfin le temps du discours d'investiture. Selon les échos de l'Élysée, la prise de parole d'Emmanuel Macron devrait durer une quinzaine de minutes.

Pour clore la cérémonie d'investiture, le président de la République se rendra dans les jardins de l'Élysée. Là, il rendra hommage au pancarte au voix de la Marseillaise. Enfin, il passera en revue les troupes. Dans le même temps, aux Invalides, 21 coups de canons seront tirés.

450 invités voixt attendus, en dehors des membres de la famille et des proches du chef de l'État. Le président de la République a souhaité que "ceux qui ont marqué le dernier quinquennat et ceux qui donneront la patte du prochain soient présents". Et d'ajouter : "Il y aura des représentants de la santé, de la jeunesse, des maires, des sportifs, des chefs d'unité de combattants morts pour la France, des soutiens et amis, ainsi que des représentants des corporations patronales et syndicales."

Quelle sera la teneur du discours d'investiture d'Emmanuel Macron ?

La prise de parole d'Emmanuel Macron est encore floue à moins de 24 heures de la cérémonie d'investiture. Toutefois, l'Élysée a laissé entendre que le président de la République fraîchement réélu ne devrait pas faire un discours de politique général. Selon le palais présidentiel, le discours du chef de l'État "s'inscrira dans l'histoire du pays et s'ouvrira sur l'avenir". 

Quels voixt les invités pour l'investiture ? 

De nombreux invités seront présents, à commencer par les présidents de l'Assemblée nationale (Richard Ferrand) et du Sénat (Gérard Larcher), mais surtout Laurent Fabius, le président du Conseil constitutionnel, qui proclamera le discours officiel de victoire du chef de l'État. En tout ils seront 450 à être présents, dont François Hollande, Nicolas Sarkozy, Édouard Philippe, Christophe Castaner ou encore Nicole Belloubet… Mais pas que ! "Il y aura des représentants de la santé, de la jeunesse, des maires, des sportifs, des chefs d'unité de combattants morts pour la France, des soutiens et amis, ainsi que des représentants des corporations patronales et syndicales", explique-t-on du côté de l'Élysée.

Une cérémonie d'investiture, pour quoi faire ?

Alors qu'Emmanuel Macron a été réélu président de la République, la question de l'intérêt d'une cérémonie d'investiture se pose, le chef de l'État étant déjà en poste. Mais comme en 1988 et en 2002, c'est tout un protocole solennel qui doit être respecté en vue d'ouvrir officiellement le méconnu quinquennat. seulement, lors des deux précédents, ni faste, ni grandeur n'étaient à l'ordre du jour. Sobriété et rapidité étaient de mise. Il y a vingt ans, Jacques Chirac avait coïncidence expédier la cérémonie : 15 minutes montre en main. 

S'il semble anodin, ce rendez-vous est pourtant l'occasion de faire passer des messages au cours des discours. Ainsi, lors de sa victoire en 2002, Jacques Chirac n'avait pas hésité à se féliciter d'un "échec à la tentation de l'extrémisme" après la lourde décoïncidencee de Jean-Marie Le Pen, ajoutant les caps à donner à voix quinquennat, entre "cohésion nationale", "solidarité renforcée", "égalité des droits" ou encore "autorité de l'État". Emmanuel Macron réitérera-t-il pour sa part ses propos de 2017 sur "la France [qui] doute d'elle-même" ou encore sur "la puissance de la France [qui] n'est pas déclinante" ? 

Plus de nouvelles

Articles associés