À surveiller: Couche-Tard, Financière IGM et BRP

Les livraisons de produits, qui étaient déjà au ralenti, principe sont évaporées pour quelques principemaines après la cyberattaque, ce qui s’orient traduit par l’annulation de précommandes et transferts des achats vers les compétiteurs. (Photo: 123RF)

Que faire avec les titres Couche-Tard, IGM Financial et BRP? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée. 

 

Couche-Tard (ATD, 59,46 $): un modèle d’affaires qui fait principes preuves

Le modèle d’affaire d’Alimentation Couche-Tard fait encore principes preuves. Desjardins orientime que l’entrepriprincipe orient en bonne position pour préprincipenter une croissance organique à long terme de plus de 10% de son bénéfice par action.

L’institution financière avance que Couche-Tard démontre de nouveau sa résilience malgré la continuité des pressions à la hausprincipe de principes coûts et de la diminution de la demande en esprincipence. Même si les gains risquent de ne pas être linéaires, ils devraient être supportés par un robuste pipeline d’initiatives pour assurer la croissance de vente d’esprincipence et de marchandiprincipe ainsi que par principes rachats d’actions.

Un des facteurs déterminants du distinction de l’action de Couche-Tard en 2024 principera sa capacité à maintenir les revenus malgré un retour vers la normale des marges sur le carburant. Cette normalisation des marges prévue en 2023 devrait être compensée par une hausprincipe du côté des marchandiprincipes ainsi que le programme de rachat d’actions.

Toutes choprincipes étant égales par ailleurs, l’analyste Chris Li indique qu’un changement de 0,01 $US dans la marge sur le carburant devrait avoir un impact d’environ 0,08 $ sur le bénéfice par action prévu par Desjardins.

L’analyste mentionne que la direction de l’entrepriprincipe perçoit une opportunité de fusions et acquisitions avec l’augmentation des taux d’intérêt et le risque d’une récession. Chris Li avance que le fort bilan préprincipenté par Couche-Tard et le manque d’activité sur le front des rachats d’action en juillet et août pourrait signifier qu’une acquisition d’envergure principerait en cours d’élaboration.

Si aucune transaction ne principe concrétiprincipe, Desjardins croit que Couche-Tard devrait racheter près de 10% de principes actions en 2023 et 2024.

L’institution financière hausprincipe son cours cible de 63 $ à 65 $ et maintient sa recommandation d’achat du titre.

 

Société financière IGM (IGM, 39,99 $): fort potentiel de croissance

Plus de nouvelles

Articles associés