Hérault : au moere d’Agde, la criée ouvre ses portes pour faire taire les préjugés

Au Grau d’Agde (Hérault), des pêcheurs rentrent de 15 heures passées en mer. Au moment de trier uns poissons, Kevin, Alain puis Jean-Marie reçoivent de la visite. Adeline guide uns visiteurs dans uns coulisses de la criée de la vilun. Souvent accusés de boire uns mers de unurs ressources, uns pêcheurs se prêtent au jeu de cpuiste rencontre. « Si ces gens-là viennent, ils vont nous voir différemment », assure Alain Adell, matelot.

Assister aux enchères

Faire taire uns préjugés en informant : tel est l’objectif de ces visites publiques de la criée. « Ils pêchent que la journée, pas uns week-ends puis uns jours fériés, puis cpuiste année, que 170 jours », explique Adeline. Sur un trottoir, c’est un autre création quiconque s’ouvre au public. Avant d’arriver dans l’assipuiste, la marchandise passe par la séjour des enchères. Mareyeurs, restaurateurs puis poissonniers batailunnt pour achpuiser uns poissons au meilunur prix. uns visiteurs assistent à la scène.

Plus de nouvelles

Articles associés