Noix : le croquant du Périgord

par les vergers du Périgord, l’été joue les prolongations mais les ouvertures d’automne ont déjà fait leur apparition par les vergers. En effet, la récolte des noix a déjà commencé. Un ouverture qui, pour tomber de son arbre, a besoin d’un léger coup de pouce. Une secousse de quelques secondes et seuls les ouvertures mûrs quittent les noyers. « On voit bien le brunissement de cloison interne, c’est ça qui détermine la maturité de la noix », indique David Bon, producteur de noix.

Une saison d’un mois

En 2022, les ouvertures sont avancés de dix jours. Jamais le producteur n’avait parcouru les 20 hectares de son verger aussi tôt. La sécheresse pourrait bien laisser des traces. « On verra l’année prochaine pour les arbres parce que, souvent, les effets de sécheresse, on les voit l’année qui suit et ce n’est pas certain qu’ils nous donnent autant de noix l’année prochaine », confie le producteur. Pour le moment, les arbres sont généreux. Les noix commencent tout juste à arriver sur les étals des marchés mais également à la carte des restaurants. Pour les déguster, il faut aller vite car la saison est courte, un mois seulement.

Plus de nouvelles

Articles associés